Loyer impayé

Forum destiné aux particuliers propriétaires bailleurs qui mettent un bien immobilier en location
MarKo

16 novembre 2021, 22:52

Bonjour,
Mon locataire ne me paye plus les loyers. La trève hivernale a peine commencé, j'ai bien peur qu'il va profiter de mon logement gratuitement jusqu'en avril.
Pourriez vous me conseiller svp un avocat professionnel et efficace pour entamer et mener a bien la procédure d'expulsion svp?
Je suis également preneuse de tout retour sur une telle mauvaise expérience.

Merci
Marie
pierre
Messages : 453
Inscription : 27 août 2009, 13:09

17 novembre 2021, 07:34

Bonjour,

Avant d'entamer une procédure judiciaire, il est important d'établir un contact avec votre locataire pour comprendre son problème personnel et éventuellement se mettre d'accord par écrit sur un échéancier de paiement.

Si cela ne donne rien, un commandement de payé délivré par un huissier peut faire bouger une situation bloquée.

Enfin, le recours à un avocat est nécessaire pour arriver à l'expulsion d'un locataire. Mais il faut compter entre 2 et 3 ans de procédure, et au moins 2000€ de frais d'avocat et d'huissier.

Bien à vous
Flostg

26 décembre 2021, 17:53

Bonjour,

Je suis adhérente depuis longtemps à la chambre syndicale des propriétaires immobiliers du 67 (CSPI 67) affiliée à l'UNPI. Il doit en exister un peu partout.
Leur rôle est justement de vous conseiller en cas de difficulté.

J'ai eu affaire à un impayé en 2019/2020.
Entrés en juin 2019, impayé dès juillet, commandement de payer en septembre. Contact avec un avocat spécialisé dès l'expiration des 2 mois. L'avocat m'a été conseillé par l'huissier, et il s'avère que c'était le président du CSPI! Autant dire qu'il était chevronné!

Jugement au printemps, délai d'expulsion en juillet 2020. Ouf, le jugement a suffit, ils sont partis au dernier jour. Avec le covid, l'Etat avait annoncé qu'il n'apporterait pas le concours de la force public, j'ai donc eu peur que mes locataires en profitent plus.
Mais je pense que ma réactivité a montré ma détermination, et j'ai pu faire comprendre qu'un départ spontané était beaucoup plus serein qu'un réveil à l'aube par un huissier, et la récupération des meubles au dépôt...
Je m'en suis donc très bien sortie avec seulement un an d'impayés, plus frais de procédure.

Bref, discuter c'est bien quand les locataires sont de bonne fois. En ce qui me concerne, ils ne l'étaient pas du tout (mensonge sur le cautionnaire qui ne l'était pas), dans ce cas il ne faut pas perdre de temps!

Et bonne surprise, alors que je n'avais aucun espoir de récupération des impayés, j'ai depuis l'automne 2021 des petits versements de remboursement. Monsieur a dû comprendre qu'il n'était pas bon de rentrer dans la vie active avec une menace permanente de saisie sur ses comptes...


Cordialement,
Florence
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message