L'amortissement est une notion comptable qui permet de déduire chaque année une partie du prix d'achat du bien. C'est le levier principal utilisé pour faire des économies d'impôts sur les revenus locatifs. L'amortissement n'est applicable que pour les meublés déclarés au réel.

L'amortissement, un mécanisme fiscal pour diminuer le revenu imposable

Le calcul de l'amortissement suit des règles très strictes. Le bien est décomposé en fonction des éléments constitutifs : gros œuvre, toiture, aménagements intérieurs, façade, électricité... On parle d'amortissement par composants. Pour chaque composant, il faut déterminer un prix et une durée d'amortissement.

Par exemple, pour un appartement à 200 000€, le gros œuvre est évalué à 40% du prix total, soit 80 000€, avec une durée d'amortissement de 50 ans. Chaque année l'amortissement au titre du gros œuvre est de 80 000 / 50 = 1 600€. Cette somme est déduite des revenus locatifs, bien qu'il n'y ait pas de flux de trésorerie correspondant.

A savoir : le terrain n'est pas amortissable et doit être retiré du prix total du bien.

Amortissement du mobilier et des équipements

Sur le même principe, le mobilier et les équipements sont amortis avec des durées comprises entre 5 et 10 ans.

 


4 commentaires SUR

  • chaillat marie france 12 juillet RÉPONDRE

    je possède une maison meublée en lmnp (12000e de revenus). Elle a bénéficié auparavant d'un système de déficalisation du type BESSON...puis je maintenant bénéficier d'amortissements de ce bien à déduire des 50% à déclarer ?

  • Chapoux 12 juillet RÉPONDRE

    Si votre maison en défiscalisation Besson était loué nu, vous pouvez maintenant profiter de l'amortissement LMNP. Le régime de la déclaration meublé au réel n'est pas un dispositif de défiscalisation, c'est un statut.

  • bessonnet 02 novembre RÉPONDRE

    Bonjour

    Nous sommes en indivision, moi et mon épouse plus mon frère. Nous allons louer cette rénovation en meublé de tourisme, gîte de france classé qui ne fera pas plus de 40000€ de chiffre d'affaire par an. Nous voudrions faire deux BIC, l'une pour moi et mon épouse et l'une pour mon frère, mais je crois que ce n'est pas possible. Nous serions donc en indivision au réel qui je pense est moins intéressant. Pourrions nous déduire nos charges dont nos amortissements? Gros oeuvre, plaquot et isolation, charpente et tuile?

    merci

    stéphane bessonnet

  • Paul 02 novembre RÉPONDRE

    Il faut déclarer une entreprise individuelle (formulaire P0i), qui représentera l'indivision. Et c'est cette entreprise qui va déclarer en BIC au réel. Si la déclaration de début d'activité est faite après le paiement des travaux, il faudra estimer la valeur du bien après les travaux. Et vous pourrez amortir sur la base de cette valorisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Vous recevrez un mail lorsqu'une réponse sera postée.