Au cours de ces dernières années, la location saisonnière est devenue une activité prisée en France. Selon certaines estimations, elle rapporte entre 1,5 et 3 fois plus que le revenu d’un bail de location classique. La gestion locative saisonnière peut être réalisée par le bailleur lui-même ou par le biais d’un prestataire de service de location saisonnière.

Pourquoi recourir à la gestion locative saisonnière ?

Mettre sa maison en location saisonnière présente de nombreux avantages. Ce type de location permet au bailleur d’obtenir jusqu’à 3 fois les revenus d'un contrat de location classique. Dans les grandes villes touristiques, les propriétaires recourent à une gestion locative Airbnb afin de rentabiliser leurs biens immobiliers. Certains propriétaires délèguent à un professionnel toutes les tâches relatives à la location saisonnière.

Ce type de location offre également une plus grande flexibilité aux bailleurs. En proposant leur bien, ils peuvent les rentabiliser à tout moment dans l’année ou lorsqu’ils n’occupent pas leur logement. Il est également possible au bailleur de mettre sa maison en location saisonnière le temps que cette dernière soit vendue.

La gestion locative saisonnière permet d’éviter les problèmes de loyers impayés. Étant donné que la location se fait sur le court-terme, les risques sont réduits. De plus, les occupants règlent les montants de réservation avant leur arrivée.

Enfin, la location saisonnière bénéficie de la fiscalité des locations meublées : en optant pour la déclaration meublée au réel, le propriétaire peut dans 9 cas sur 10 effacer l'impôt et les cotisations sociales sur ses revenus locatifs.

Un propriétaire peut-il réaliser lui-même une gestion locative saisonnière ?

Internet fourmille d’offres de location saisonnière. Cependant, un bailleur souhaitant pratiquer cette activité doit se préparer à gérer de nombreuses tâches. En effet, une location de courte durée nécessite du temps et divers moyens logistiques.

Un propriétaire assurant la gestion locative saisonnière par ses propres moyens doit vivre à proximité de son bien. Ainsi, il pourra l’entretenir et le présenter aux différents locataires. Le bailleur devra également disposer d’un moyen de transport pour se rendre régulièrement au logement.

Outre les différents besoins logistiques, le propriétaire doit gérer ses annonces de location saisonnière. Pour cela, il doit les publier sur des sites ou des plateformes adaptées. Et pour avoir une meilleure visibilité, le bailleur sera amené à mettre en valeur les avis positifs de ses clients et à les publier avec ses annonces.

Pour gagner en efficacité, un logiciel de location saisonnière permet de gérer les réservations, le planning, les factures et de produire différents rapports pour suivre l'activité.

Dans quels cas faire appel à un prestataire de services de location saisonnière ?

Si un propriétaire est éloigné de sont bien ou n’a pas le temps de gérer sa location saisonnière, il peut faire appel à un prestataire. Il reviendra à ce dernier de s’occuper des différentes tâches relatives à la location. Pour trouver un professionnel compétent, les bailleurs font souvent appel aux conciergeries Airbnb ou à des agences spécialisées. Habituées à la gestion de location de courte durée, ces entreprises se chargent de la valorisation et de la visibilité du bien.

Le prestataire de services de location saisonnière s’occupe de la publication des annonces, de la mise en ligne de photos de qualité professionnelle ainsi que du nettoyage dans le logement et de l’accueil des locataires.

Étant donné que les conciergeries Airbnb prennent en charge toutes les opérations liées à la location saisonnière, elles prélèvent 20% à 25% du loyer. Ce retrait est à prendre en compte dans la rentabilité de votre investissement immobilier.

0 commentaire SUR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Vous recevrez un mail lorsqu'une réponse sera postée.

Découvrez Immobilier Loyer, logiciel de gestion locative.

Logiciel simple et complet pour particuliers et SCI. Version découverte gratuite 30 jours.