L’assurance contre les loyers impayés (ou encore Garantie des Loyers Impayés GLI) est une protection efficace en cas de problèmes financiers du locataire. Il existe de très nombreuses offres sur le marché, ce dossier vous aidera à trouver la bonne. Mais attention, les assureurs sont très stricts sur les conditions à respecter pour être indemnisé !

Comment fonctionne la GLI ?

La Garantie des Loyers Impayés est une assurance qui couvre le propriétaire en cas de défaillance du locataire. La GLI couvre :
  • Le loyer et les charges
  • Les dégradations locatives
  • Les frais de procédure pour le recouvrement des impayés (avocat, huissier)
Cette assurance est souscrite par le propriétaire, au moment de la signature du bail. La facturation est en général mensuelle par prélèvement automatique.

Les assurances acceptent aussi les souscriptions pour les locataires déjà en place, avec une période de carence de quelques mois : un sinistre survenant durant ce délai ne sera pas indemnisé.

La loi interdit de cumuler la GLI avec une caution solidaire, sauf pour les étudiants et les apprentis. Cette restriction s’applique aux locations vides et aux locations meublées.

Les primes GLI sont entièrement déductibles de vos revenus fonciers. Les primes d’assurance sont comprises entre 2% et 4% du loyer charges incluses.

Des conditions très strictes de ressources pour le locataire

En général, les assurances demandent un taux d’effort du locataire inférieur à 35%. Cela veut dire que le locataire doit avoir des revenus supérieurs à 3 fois le montant du loyer.

Les revenus à prendre en compte sont les salaires nets, les allocations logement et les allocations familiales (CAF/MSA).

Par exemple pour un couple qui gagne en cumulé 2500€ par mois, le montant maximum du loyer + charges est de 2500 * 35% = 875€.

En clair, seuls les meilleurs dossiers (locataires très solvables) sont éligibles. Pour les autres locataires, il faut demander au locataire de présenter un garant (caution solidaire).

Logiciel Immobilier Loyer

Votre outil de gestion locative

Gérer ses biens immobiliers n’a jamais été aussi facile !

Les meilleures offres

Ce tableau présente notre sélection des meilleures offres du marché. 

Assurance

Cotisation TTC
(% du loyer + charges)

Plafond loyer impayé

Plafond dégradations locatives

En détail

INSURED
(Mgard groupe AXA)

2,4% + 20€/an

Meilleure offre

70 000€

10 000€

Voir

APRIL
(Acasta Europe)

2% à 3%

90 000€

36 mois de loyer

7 700€

Voir

MAIF

3,25% +24€/an

69 000€

30 mois de loyer

8 000€

6 mois de loyer

Voir


Les tarifs sont présentés pour une location vide. Toutes les offres présentées incluent une prise en charge des frais de contentieux (avocat, huissier...).



Les offres des assureurs sont rarement accessibles en direct. A l'exception de la MAIF, il vous faudra passer par un courtier en assurance, qui fera l'intermédiaire entre vous et l'assurance. Certains courtiers proposent des services intéressants, comme la vérification du dossier du locataire. Les tarifs du tableau ci-dessus incluent la commission du courtier.

Des clauses très strictes pour être remboursé

Dès le premier impayé, le propriétaire a 2 semaines pour relancer le locataire, puis 1 mois pour le mettre en demeure avec lettre recommandée.

Dans la foulée de la mise en demeure, le propriétaire déclare le sinistre à l’assurance en envoyant un dossier complet :
  • Déclaration de sinistre
  • Dossier du locataire (fiche de renseignement, justificatifs de ressources…)
  • Copie du bail
  • Copie des lettres de relance et de mise en demeure

Le bail doit être conforme à la législation, et comporter une clause résolutoire, ainsi qu’une clause de solidarité pour les colocations : voir notre modèle de contrat de location.

Un dossier préalable d’agrément est demandé par certaines assurances. L’agrément garantit la conformité du dossier du locataire avant le sinistre : pièces justificatives des ressources du locataire, fiche de renseignements…

A défaut de respect strict des clauses (délai de relance, complétude du dossier, revenus du locataire, avis d’imposition…), l’assureur peut refuser ou diminuer l’indemnisation.

Découvrez Immobilier Loyer, logiciel de gestion locative.

Logiciel simple et complet pour particuliers et SCI. Version découverte gratuite 30 jours.