La quittance est une pièce écrite témoignant du règlement d’une somme donnée. Elle est notamment utilisée dans le cadre de la location de biens immobiliers vides ou meublés. Toutefois, la quittance de loyer peut devenir une source de conflits entre les bailleurs et les locataires. Il est donc important de bien connaître son utilisation et les lois y afférentes.

L’essentiel sur la quittance de loyer

La quittance de loyer est un document adressé par le propriétaire à son locataire afin d’accuser réception du paiement de son loyer. Si ce dernier n’a pas réglé certaines sommes, le bailleur n’est pas tenu de lui fournir cette pièce. En pratique, la gestion de la quittance pose souvent problème.

En effet, certains propriétaires refusent de fournir ce document alors que les locataires ont réglé leurs loyers. D’autres, comme les bailleurs sociaux ou les professionnels gérant un mandat de location, réclament à tort des frais pour l’établissement et l’envoi de la quittance de loyer.

Afin d’éviter les litiges, l'article 21 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 définit clairement les obligations du bailleurs. Ainsi, un propriétaire ou un mandataire est tenu d’expédier une quittance au locataire si ce dernier en fait spécifiquement la demande. La pièce peut concerner des loyers récemment payés ou qui ont été réglés des mois, voire des années auparavant.

Il faut également savoir que le bailleur doit expédier une quittance de loyer détaillée. Le document devra donc mentionner le loyer et les différentes charges réglées. Cependant, en cas de versement d’une somme partielle, le mandataire ou le propriétaire ne fournit qu’un reçu.

Les points sur la délivrance de la quittance

La délivrance de la quittance de loyer ne se fait qu’à la demande expresse du locataire. Ainsi, le bailleur n’est pas dans l’obligation d’en expédier une à chaque paiement. Par ailleurs, le bailleur ne peut exiger des explications au locataire quant à l’usage qu’il réserve à ce document.

La loi stipule également que la quittance doit être délivrée gratuitement. Ainsi, tous frais de gestion, de relance, de timbres postaux, d’impression ou d’expédition ne sont pas valables. Si des sommes sont réclamées pour ces différents motifs, le locataire a le droit de réclamer un remboursement.

Il faut aussi savoir que le bailleur ou le mandataire doit expédier la quittance de loyer via la poste. Néanmoins, l’envoi de cette pièce par e-mail est possible si le destinataire a donné son accord. Certains contrats de location comportent une clause stipulant que le locataire accepte l’envoi des quittances de loyer par courrier électronique.

Il arrive que les propriétaires refusent de fournir une quittance aux locataires malgré plusieurs relances. Dans ce cas de figure, ces derniers peuvent les mettre en demeure de répondre à leur demande via une lettre recommandée avec avis de réception.

Si les bailleurs ne réagissent toujours pas, les plaignants peuvent saisir le tribunal d’instance. Cette juridiction leur accorde alors une injonction réclamant aux propriétaires la quittance de loyer dans un délai imparti. Le non-respect de cette injonction entraîne une amende pour chaque jour de retard.

0 commentaire SUR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Vous recevrez un mail lorsqu'une réponse sera postée.

Découvrez Immobilier Loyer, logiciel de gestion locative.

Logiciel simple et complet pour particuliers et SCI. Version découverte gratuite 30 jours.