La gestion locative fait référence aux diverses activités relatives à la gestion d’un bien immobilier au quotidien. Ces dernières peuvent être réalisées par les bailleurs eux-mêmes ou être confiées à un intermédiaire, comme une agence immobilière. Dans le dernier cas, recourir à un mandat de gestion est indispensable. Voici quelques points importants à connaître.

Définition de la gestion locative

Un propriétaire souhaitant louer un ou plusieurs biens immobiliers doit recourir à la gestion locative. Il peut alors faire appel à un professionnel ou se charger personnellement des activités inhérentes à la location. Dans 35% des cas, les bailleurs s’adressent à un professionnel et signent un mandat de gestion. Le mandat est obligatoire si un professionnel doit prendre en charge la gestion d’un bien immobilier.

Dans le cas de la délégation de la gestion locative, le mandataire accomplit de nombreuses tâches relatives au contrat de location. Sa mission consiste alors à rechercher des locataires et à discuter des modalités de la location. Il lui revient également de percevoir et de réaliser les états des lieux, les révisions de loyer ou d’envoyer le solde de tout compte des locataires. Le mandataire doit également expédier les quittances de loyer, gérer les impayés et faire faire les travaux urgents ou d’entretien.
La gestion locative peut être déléguée à un administrateur de biens. Ce dernier saura gérer au mieux les biens qui lui sont confiés. Un agent immobilier ou un notaire peut également se charger du mandat de location.

Les différents types de gestion locative

La gestion locative en passant par un intermédiaire est une pratique courante, engendrant des frais plus ou moins importants. D’ailleurs, ces derniers doivent être pris en compte lors du choix du professionnel se chargeant du mandat de gestion.

Il faut savoir que le tarif des frais de gestion locative représente entre 3 et 10%TTC des loyers perçus. Si les propriétaires choisissent les prestations intégrales du mandat de location, incluant par exemple la garantie des loyers impayés, ils devront s’acquitter de frais allant de 8 à 15% TTC des sommes obtenues.

Les bailleurs peuvent opter pour la gestion locative en direct. Ce terme désigne une gestion réalisée par les propriétaires eux-mêmes. Si la gestion locative en direct n’est pas compliquée, elle nécessite une préparation et des connaissances précises en matière de gestion immobilière. Pour aider les propriétaires privilégiant cette option, il existe de nombreux logiciels de gestion locative immobilière. Ces outils informatiques facilitent la réalisation de certaines tâches comme l’envoi de quittances de loyer ou d’avis d’échéances, les relances et d’autres activités.



Gérer soi-même sa location immobilière présente de nombreux avantages, notamment la gratuité des opérations. De plus, une grande variété de logiciels de gestion locative immobilière à des prix abordables peut intéresser les bailleurs.

0 commentaire SUR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Vous recevrez un mail lorsqu'une réponse sera postée.

Découvrez Immobilier Loyer, logiciel de gestion locative.

Logiciel simple et complet pour particuliers et SCI. Version découverte gratuite 30 jours.